Le droit de la famille :

Déni de paternité

Lorsqu'un enfant est né pendant le mariage, le mari devient automatiquement le père légal de l'enfant. Toutefois, la mère et le père peuvent tous deux aller au tribunal pour nier la paternité du père légal. Dans la plupart des cas, un test ADN doit être effectué avant que le tribunal puisse prendre une décision. Si le tribunal approuve le refus, les conséquences remontent au moment de la naissance : le (ex)mari n'a jamais été le père légal de l'enfant. Cela signifie que l'enfant n'héritera pas et que le (ex)mari n'aura aucune obligation d'entretien envers l'enfant.