Si vous êtes victime de harcèlement, voici un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre immédiatement :

Ne réagissez pas
Le harceleur verra tout ce que vous dites, écrivez ou faites comme une raison ou une invitation à reprendre contact. Vous pouvez lui envoyer une fois un message clair indiquant que vous ne voulez plus de contact, et après cela, vous ne réagirez plus à rien.

Bloquez le harceleur
Bloquez le harceleur dans votre téléphone, votre messagerie, votre application Whats-app, etc. Utuliser des applications "blacklist" qui bloqueront le harceleur sur toutes les applications en une foit.
Avec cette application, vous bloquez le harceleur pour tout à la fois.

Désactiver la détermination de votre emplacement
Par exemple sur Facebook, lorsque vous publiez un message, il peut être mentionné où vous vous trouvez à ce moment-là. Cela doit bien sûr être désactivé.

Soyez prudent sur les médias sociaux
Veillez également à ne pas donner d'informations sur votre localisation ou votre lieu de résidence dans vos messages et photos sur les médias sociaux. Il peut être judicieux de faire une pause dans les médias sociaux. Chaque message que le harceleur lit peut déclencher une curiosité ou une réaction et alimenter l'obsession. Cela peut sembler extrême, mais lorsqu'il s'agit de votre sécurité, ne prenez aucun risque.

Prennez un deuxième téléphone
Vous pouvez changer de téléphone, ou prendre un nouveau numéro et garder votre ancien numéro, afin que le harceleur ne se rende pas immédiatement compte que vous n'utilisez plus ce téléphone.

Créer un fichier
Faites des captures d'écran de tout, et mettez ces images dans un fichier Word, avec la date et l'explication. Ne mettez pas le harceleur dans votre téléphone avec son nom, mais laissez le numéro apparaître sur la capture d'écran, de sorte que la capture d'écran ne montre pas le nom, mais le numéro. Il sera alors plus difficile pour le harceleur de nier par la suite. Sinon, le harceleur peut dire que vous l'avez mis en scène vous-même. Vous pouvez enregistrer des conversations et vous les envoyer par courrier. Vous pouvez également envoyer des messages vocaux à votre propre adresse électronique.

Ayez des informations importantes à portée de main
Assurez-vous que vous pouvez appeler les numéros importants (police, 112, famille) rapidement et à l'aveuglette. Assurez-vous d'avoir ces numéros quelque part, au cas où votre téléphone ne fonctionnerait pas, ou apprenez-les par cœur.

Informer les personnes autours de vous
Assurez-vous que votre travail, votre famille, vos amis ont également les coordonnées des uns et des autres. Assurez-vous qu'ils savent qui est le harceleur et dites-leur de ne pas se contenter de prendre les choses pour vous ou de donner des informations. Assurez-vous qu'ils savent quoi faire si, par exemple, vous n'êtes pas au travail à l'heure habituelle. N'ayez pas peur de demander de l'aide. Il n'est vraiment pas difficile de marcher jusqu'à votre voiture, par exemple.

Vérifiez vos données personnelles
Vérifiez régulièrement auprès des entreprises (comme votre opérateur téléphonique) si vos coordonnées sont toujours correctes. Le harceleur peut signaler un changement, puis recevoir la facture et découvrir votre adresse ou votre numéro de téléphone.

Tout sécuriser
Changez tous vos mots de passe. Pas seulement le dernier chiffre, mais tous les mots de passe. N'utilisez pas de questions de contrôle si vous ne vous souvenez pas de votre mot de passe.

Faites une déclaration
Si vous avez des doutes quant à la possibilité de porter plainte, vous pouvez au moins le signaler une fois à la police. Une mutation sera alors effectuée dans le système de la police. Si vous le signalez plus tard, la police peut inviter le harceleur à un Stop Talk : un entretien d'avertissement, au cours duquel le harceleur est ordonné de vous laisser tranquille. (Cette sommation est importante pour la procédure ultérieure. Un avocat peut également vous envoyer une convocation). Le stalking est un délit de plainte. Si vous le signalez, vous devez également déposer une plainte, ce qui signifie que vous voulez vraiment que le harceleur soit poursuivi.
Remettez un dossier en bonne et due forme à la police, avec tout ce que vous avez conservé. Indiquez ce que vous pensez que la police pourrait faire pour retrouver la trace du harceleur (si le harceleur est anonyme), ou comment recueillir davantage de preuves.

Écoutez vos sentiments
Tout cela peut sembler très exagéré, mais il vaut mieux prendre sa peur au sérieux.