Chargement...
l'enlèvement international d'enfants2022-07-08T13:31:16+02:00

 l'enlèvement international d'enfants

Il existe deux types d'enlèvements internationaux d'enfants :

  • Un parent emmène l'enfant dans un autre pays, sans le consentement de l'autre parent qui possède également la garde de l'enfant.
  • Un parent décide de ne pas ramener l'enfant dans le pays où il a sa résidence habituelle, sans le consentement de l'autre parent qui possède également la garde de l'enfant.

Lorsque les deux parents ont la garde d'un enfant et que l'un d'entre eux décide d'emmener ou de garder l'enfant dans un autre pays sans le consentement de l'autre parent; il s'agit d'une situation d'enlèvement international d'enfant. Dans de nombreux pays, il s'agit d'un acte criminel.

La convention de La Haye sur l'enlèvement international d'enfants impose aux États membres de s'assurer que l'enfant sera renvoyé immédiatement dans l'État où il avait sa "résidence habituelle" avant son enlèvement. Il n'y a que quelques exceptions à cette règle.

L'enlèvement d'enfants crée une situation compliquée, qui doit être résolue le plus rapidement possible, dans l'intérêt supérieur de l'enfant.

Faites défiler la page vers le bas pour en savoir plus sur les enlèvements internationaux d'enfants :

  • ce que nous pouvons faire pour vous
  • A-Z expliqué
  • FAQ
  • d'autres sites web pertinents
  • nos blogs
  • la jurisprudence en matière d'enlèvement d'enfants

Des questions sur une éventuelle relocalisation internationale ?

DEMANDEZ À NOS EXPERTS

Ce que nous pouvons faire en cas d'enlèvement international (éventuel) d'enfant

Aide aux négociations

Nous pouvons vous aider, vous ou votre avocat, à choisir vos arguments et à estimer comment le tribunal jugerait l'affaire.

Nous vous avertirons des problèmes à venir afin de nous assurer qu'ils seront inclus dans les négociations.

EN SAVOIR PLUS

Contacter l'autorité centrale

Le parent restant, dont l'enfant a été enlevé, peut contacter l'Autorité centrale de son pays. L'AC contactera ensuite l'AC du pays où vit l'enfant.

Les autorités centrales travailleront ensemble pour échanger des informations, protéger l'enfant, essayer de résoudre le problème par la médiation ou permettre une procédure judiciaire.

EN SAVOIR PLUS

Procédure pour le tribunal néerlandais

La Convention indique quelle juridiction est compétente pour traiter la demande de retour de l'enfant. Cela dépend du lieu de résidence actuel de l'enfant, sa résidence effective, qui n'est pas la même que sa résidence habituelle ou officiel.

La convention prévoit également que le tribunal devrait avoir, en principe, statué dans un délai de 6 semaines.

EN SAVOIR PLUS

Aide aux procédures étrangères

Vous pouvez nous contacter si vous avez des questions sur l'enlèvement international d'enfants. Nous partagerons nos connaissances et notre expérience sur la Convention de La Haye, toutes les sources juridiques internationales connexes et la procédure judiciaire néerlandaise.

Sur demande, nous pouvons vérifier votre formulaire de demande de retour ou vos documents judiciaires et discuter de votre stratégie.

EN SAVOIR PLUS

Explication de la convention de La Haye

Nous avons étudié en profondeur les sources juridiques nationales et internationales et pouvons vous faire gagner beaucoup de temps, à vous et votre avocat.

Nous sommes prêts à partager nos connaissances avec toute organisation, entreprise ou personne confrontée à l'impact des enlèvements internationaux d'enfants.

EN SAVOIR PLUS

Exécution de la décision de retour

La Convention de la Haye oblige également les pays à s'assurer qu'une fois que le tribunal a décidé qu'un enfant doit retourner dans son pays de residence habituelle, l'enfant y sera effectivement ramené.

La loi néerlandaise offre plusieurs options pour faire pression sur le parent ravisseur, comme l'assistance de la police, des sanctions ou sa mise en détention.

EN SAVOIR PLUS

Des questions sur une éventuelle relocalisation internationale ?

DEMANDEZ À NOS EXPERTS

En savoir plus sur l'enlèvement international d'enfants

A-Z expliqué

Nous souhaitons vous expliquer tous les termes pertinents, tant les termes anglais que les termes néerlandais et français auxquels vous pourriez être confronté dans la procédure ou dans les communications avec l'Autorité centrale. Si quelque chose vous échappe, faites-le nous savoir.

EN SAVOIR PLUS

Questions fréquemment posées

Nous avons répertorié les questions les plus fréquemment posées sur ce sujet avec les antisécheurs. Nous faisons aussi référence à d'autre sources pertinante sur notre site web. Si votre question ne figure pas dans la liste, veuillez prendre contact avec notre cabinet.

EN SAVOIR PLUS

Plus d'informations sur l'enlèvement international d'enfants sur : www.carefulchildrelocation.com

visiter le site web

Plus d'informations à lire

Sources publiques

L'Autorité centrale néerlandaise

Comment contacter l'Autorité centrale néerlandaise pour déposer une demande de restitution ?

www.government.nl/topics/international-child-abduction

L'autorité centrale néerlandaise est le premier organisme auquel vous devez vous adresser si vous souhaitez déposer une demande de retour. Elle effectuera des recherches avant de décider si elle accepte votre demande. Elle entamera alors une procédure à l'amiable, qui ne vous coûtera rien.

Ils contacteront le parent qui a emmené l'enfant aux Pays-Bas et verront s'il est prêt à coopérer ou à participer à la médiation.

Si cela ne donne aucun résultat positif, vous devrez décider si oui ou non [...].

Qui contacter ?

Centre IKO

www.kinderontvoering.org

Le centre néerlandais pour l'enlèvement international d'enfants

Si vous souhaitez déposer une demande de retour concernant un enfant qui a été enlevé aux Pays-Bas, vous pouvez contacter le Centrum IKO néerlandais. Vous n'avez pas besoin d'un avocat pour le faire.

IKO est une organisation indépendante, financée par le gouvernement néerlandais. Elle peut vous expliquer quelles sont les possibilités qui s'offrent à vous aux Pays-Bas. Elle peut vous donner des informations et vous expliquer la possibilité d'une médiation transfrontalière.

Leur site web montre un liste des pays qui ont une relation conventionnelle avec les Pays-Bas. En outre, il montre une page pour les enfantsavec téléphone [...]

Nos blogs

Danger physique ou psychologique : l'exception du risque grave

Si un enfant a été enlevé par son parent dans un autre pays, l'autre parent peut demander au tribunal de ce pays d'ordonner le retour de l'enfant dans le pays où il vivait avant l'enlèvement.

Motifs de refus

Le juge peut refuser de rendre cette ordonnance, au motif qu'il existe un risque sérieux que l'enfant dans ce pays soit exposé à un danger physique ou psychique, ou soit mis dans une condition insupportable de toute autre manière (article 13, paragraphe 1 sous b de la Convention de La Haye sur l'enlèvement d'enfants). Après tout, dans ce cas, l'inconvénient [...]

Quelle est la résidence habituelle d'un enfant ?

La Convention de La Haye sur l'enlèvement d'enfants vise à assurer le retour immédiat des enfants qui ont été déplacés ou retenus illégalement dans un État contractant. Le traité sert à protéger les enfants, mais aussi à protéger les droits de visite existants.

La procédure dans laquelle il est demandé à la juridiction d'ordonner le retour de l'enfant se déroule dans le pays où l'enfant réside actuellement. Cette juridiction doit déterminer la résidence habituelle de l'enfant. Le pays où il vivait précédemment, ou le pays où [...]

Jurisprudence

12 mois d'emprisonnement avec sursis

Tribunal de district de Gelderland

1er juillet 2022, ECLI:NL:RBGEL:2022:3355

La mère a retiré sa fille de trois ans de la garde légale du père pendant 14 mois. Elle est maintenant condamnée à une peine de prison avec sursis et mise à l'épreuve et doit payer des dommages et intérêts. 

Adresse inconnue

La mère n'est pas revenue après des vacances avec le mineur à l'étranger. Elle n'a pas fait savoir au père dans quel pays ils séjournaient. Elle s'était désenregistrée aux Pays-Bas. Et en France, elle avait délibérément omis de se faire enregistrer et n'avait pas de compte bancaire ni de voiture à son nom, dans le but de ne pas être facilement retrouvée. En conséquence, il a fallu un [...]

Le "refus" des enfants n'est pas accepté

Tribunal de district de La Haye

26 mars 2020, ECLI:NL:RBDHA:2020:2861

Le tribunal ne voit aucun motif de "refus", car la résistance des enfants résulte de l'image négative que le père a de la mère et de leur dépendance à l'égard du père. La tutrice ad litem a soutenu que les enfants et le père forment "une île" aux Pays-Bas. Selon elle, il existe une dissonance cognitive et une pression systémique. La cour pense que leur résistance n'est pas une raison pour refuser un retour immédiat aux États-Unis.

La Convention

En vertu de la Convention de La Haye sur l'enlèvement d'enfants, le tribunal doit ordonner le retour immédiat d'un enfant dans le [...]

Si vous souhaitez en savoir plus sur la relocalisation internationale des enfants, vous pouvez visiter le site Web suivant Carefulchildrelocation.com.

Vous pouvez y lire des informations sur :

  • visite internationale,
  • les plans parentaux internationaux,
  • obtenir la permission de déménager,
  • empêchant l'autre parent de déménager,
  • l'enlèvement d'enfants,
  • les 6 moyens de défense en cas d'enlèvement d'enfants

et bien plus encore !

N'attendez pas. Soyez prêt et rassemblez toutes les informations pertinentes

Prenez contact avec nous
Haut de page